Sont regroupées ici toutes les règles communes à tous les tests que je propose dans ce groupe.

Comment se passe un test ?

  • Un appel est lancé quelques jours avant le début d’un test sur mon groupe Ravelry. Vous pouvez également vous inscrire à une newsletter spéciale qui vous préviendra, une fois par mois, des tests qui auront lieu chaque mois par ici. Ceci pour vous permettre de vous procurer le métrage nécessaire, si besoin, et de faire l’échantillon selon les indications données. Lorsqu’un échantillon est donné, il est obligatoire de le faire/obtenir à quelques variations près pour que vos données soient intéressantes pour moi.
  • Certains appels sont sujet à quelques restrictions de ma part, par exemple sur des associations de couleurs, sur un type de fil, sur la couleur en elle-même (éviter autorayant/multi/moucheté pour un projet particulier par exemple). D’autres sont et seront sujet à sélection via photo du fil utilisé (notamment pour des tests sur “trio” de couleurs). Il est essentiel de respecter ces conditions pour être “choisi” comme testeuse (je parais tyrannique je sais, mais lorsque ce n’est pas respecté, cela dessert le modèle et devient non exploitable).
  • Le nombre de place est limité : généralement 10 pour un châle/accessoire, 24 pour un pull/gilet. Au-delà, c’est beaucoup trop et je me verrais obligée de refuser (même si je déroge souvent à ma règle car je suis faible). Un test indiqué COMPLET dans le titre est donc complet, pas d’exception.
  • Le patron est envoyé par mail, mais le test se déroule sur un topic Ravelry consacré au modèle indiqué. Les détails particuliers à chaque test sont envoyés via mail (délais, publication sur les réseaux, conseils, etc).
  • Le jour de la sortie officielle sur Ravelry, le patron est envoyé à toutes les personnes qui ont rempli les 3 conditions suivantes :

1 – finir le modèle dans les délais impartis.
2 – faire au moins une photo du modèle terminé dans de bonnes conditions (assez de lumière, fond neutre, etc).
Je précise puisqu’on m’a fait la remarque que je demandais un photographe professionnel dans l’âme de chaque testeuse et que quand même j’abuse … je ne demande qu’une simple photo, pas un shooting de folie. Un mur clair, un peu de lumière (au soleil c’est mieux car la lumière est meilleure, mais quand yapa, ben yapa hein), clic la photo est faite. 2 min chrono, un projet ravelry qui a une photo (et je crois que si on est sur ravelry a créer des pages projets, c’est un peu pour prendre des photos de nos projets finis non ?).
3 – remplir le questionnaire de fin de test.

Si les 3 conditions ne sont pas remplies, sauf exception particulière (grandes tailles plus longues à tricoter/ vie qui n’est pas rose pour x raison, je ne suis pas un tyran et vous le savez), vous ne recevrez pas la version finale.

Pourquoi devenir si stricte ?

Car ces 3 points sont extrêmement importants pour moi afin du juger de la version test qui a été tricotée et des données qui lui sont propres. Le dernier est particulièrement important : pas de questionnaire = pas de retour pour moi qui ne peux donc pas ajuster la taille et les métrages dans de bonnes conditions.

Un test ne doit pas être pris avec légèreté. Je ne sais pas comment fonctionne les autres designers, mais j’aime avoir le maximum d’informations sur le vécu et le résultat d’un test, je suis donc potentiellement soûlante et impose un questionnaire de fin de test (lien donné en cours de test dans le topic concerné) afin de modifier et corriger les possibles erreurs de gradation.
Pour ainsi dire, je considère les testeuses comme un point incontournable de la gradation, votre avis compte énormément pour moi. Je ne suis pas du genre à dire : “si ça ne te va pas, c’est que tu as mal fait ton échantillon/mal tricoté, c’est ta faute”. C’est une raison possible mais de loin la seule à évoquer. Je suis ouverte à la discussion, c’est ce qui fait m’améliorer à chaque modèle.

Votre rôle dans le test

  • Indiquer tout ce qui cloche selon vous dans la construction ou les étapes du patron. Que vous soyez débutante ou aguerrie, vous avez votre petite pierre à apporter à l’édifice. Un doute est souvent le signe qu’une explication manque de précision / qu’une erreur est présente mais qu’on ne la décèle pas correctement / que j’ai oublié quelque chose.
  • Indiquer les erreurs si vous les voyez : conjugaison, orthographe, oubli, typo, couleur, totaux erronés, … Je sais varier les plaisirs dans chacun de mes patrons ;).
  • Être consciente qu’il est possible que vous ayez à défaire une bonne partie de l’ouvrage quand je le demande. C’est rare, mais ça arrive, particulièrement en cas de problème de gradation. Si vous n’aimez pas / que vous êtes trop feignante pour défaire, tester n’est pas pour vous.
  • Une fois le projet terminé, faire quelques photos pour illustrer une page projet, que vous relierez à la page principale afin que je puisse y partager votre version.
  • Vous amuser ! Car oui, un test c’est assez strict, mais c’est aussi faire un modèle que personne n’a encore, tricoter du “secret” en avant première, apprécier les discussions entre testeuses ou avec moi, apprendre de nouvelles choses, partager des points de vue. Ce n’est pas juste que du tricot.

Il va de soi que les versions tests, comme les versions finales, ne peuvent être distribuées à tout va sans mon accord. Sachez que je marque toutes les versions tests d’un bel encadré à chaque page, et que, si une telle version venait à circuler sous le manteau, je saurai potentiellement d’où ça vient et prendrai les mesures qui conviennent (le droit à la propriété intellectuelle, tout ça tout ça).

Et en cas de partenariat :

Un partenariat est généralement soumis à plus de pression de la part du designer et de l’indie dyer. Nous sommes deux à créer un projet, avec des délais souvent plus courts mais aussi plus précis.

J’apprends de mes partenariats à chaque fois, et je serai donc plus précautionneuse à l’avenir quant à mes choix. Néanmoins, quelques règles s’ajoutent aux précédentes lorsque c’est un modèle en collaboration :

  • Certains modèles ne pourront être testé qu’avec la laine de la dyer/boutique avec qui je travaille. Pour des raisons qui sont souvent dans un souci d’illustrations des futurs kits. Un partenariat ayant pour but initial de servir les deux piliers qui le constitue.
  • Généralement, j’obtiens de la dyer/boutique une réduction de 15% pour les testeuses. Cette réduction doit être “remerciée” à la fin du test avec de jolies photos (encore une fois, rien qui nécessite un APN à 2000 euros, je vous rassure). La réduction ne fonctionne, évidemment, que sur le métrage nécessaire au modèle et ne doit pas être sujette à un détournement. C’est un geste de la dyer, il n’est pas courtois d’essayer de l’arnaquer pour en avoir plus.
  • Un retour sur le fil n’est pas de refus. En tant que designer du projet, je vous saoule pour avoir un retour sur le modèle, je pense sincèrement qu’un retour franc sur le fil servira tout autant l’indie dyer/la boutique avec qui je travaille sur le projet.

Voilà dans les grandes lignes.

La plupart de mes tests se passent toujours très bien. Ils sont parfois fastidieux, parfois non. Mais je fais toujours mon possible pour être présente et répondre autant que possible à tous vos questionnements.
Il n’en reste pas moins que je finis par “trier” les personnes, particulièrement quand je ne vois ni photos, ni retour durant/après le test, et surtout si c’est le troisième test qui se passe ainsi. J’ai l’impression de me faire avoir pour un patron obtenu gratis qui m’aura coûté un temps de travail fou sans rien en retour.

Jamais 2 sans 3, mais pas de 4. Telle est la devise du panda. Je me réserve donc le droit de refuser une participation à un test dans ce genre de cas. N’y voyez pas le mal, la tyrannie, les chevilles enflées par le succès (ceci est une blague), j’aime juste travailler avec des gens qui ont vraiment à cœur de tester pour de vrai et que le processus intéresse.

Si vous avez des questions par rapport à tout ce que j’ai écrit, des demandes de précisions, n’hésitez pas, je répondrais avec joie 🙂